Zhongdian

Alors aujourd’hui, poursuite des réjouissances et VTT de montagne. Pas de répit pour nos cuisses calcifiées par la douleur (les 28 virages des Gorges pr les quelques étourdis qui n’auraient pas suivi…), on maintient la cadence.

Dernière journée à Zhongdian, on opte de nouveau pour les vélos, on les choisit plutôt Tous Terrains, plutôt avec des vitesses opérationnelles, plutôt avec une selle haute et de bons freins… Bref, on s’embourgeoise.

On quitte les environs de la nouvelle ville en plein boum touristique, submergée par les travaux, constructions et autres rehabilitations (on fait du faux-vieux avec du vrai-neuf…) pour s’isoler dans les plaines et les vallées alentours. Quelques coups de pédale sur la grande route, gaiement rythmés par les klaxons tonitruants, une halte pour repérer un sentier qui fera l’affaire et un vieux chinois, sorti d’on ne sait trop ou, se joint à nous le temps d’un petit rail de plantes soit-disant uniquement soporifiques… Le sniffeur de junky nous indique un chemin à travers la montagne, sous nos yeux incrédules, perplexes et un chouia tentés… Une dernière pitchenette de cette poudre mystérieuse qu’il conserve précieusement dans une corne de yak (dont l’embout semble avoir été ergonomiquement étudié pour ses orifices nasaux), on renonce à tester le produit, finalement prudents et conscients de la route escarpée et montagneuse qui nous attend.

img6153.jpg

On remonte le temps ; villages en rondins de bois, eau courante à la rivière, étables conviviales où cohabitent familles et troupeaux, montagnards endurants (plus rapides à pied que nous à vélos…!), les commissions sur le dos, le tout le sourire aux lèvres.

img6157.jpg

img6140.jpg

img6151.jpg

Pour ne pas déroger à la regle (et puisqu’il semble se jouer un véritable ping-pong météorologique entre ici et Nannay), nous rentrons à vélos sous une pluie battante après avoir brièvement retrouvé notre vétérant addict du matin qui nous enjoint d’attendre un moment avec lui que la pluie cesse, avant, quant à lui, de s’accorder un petit somme (…).

Dernier tour dans Zhongdian en fin d’apres-midi le temps de chercher un temple tibetain savemment planqué dans les hauteurs de la ville et retour au bercail, plus morts que vifs…

img6161.jpg

img6128.jpg

img6134.jpg

img6138.jpg

Commentaires:

Une Réponse à “Zhongdian”

  1. Christian B
    Christian B écrit:

    La pluie pour vous, c’est normal: ici il fait beau maintenant! Mais on passe plus le gué à pieds secs…
    Où êtes vous? Plus de vos nouvelles depuis plusieurs jours, plus la force de taper sur le clavier? C’est dur le vélo, mais à ce point!
    Vite au boulot.

Laisser un commentaire

«
»